Pourquoi ces entrepreneurs du digital pensent qu'ils peuvent changer le monde ?

Les-entrepreneurs-peuvent-ils-changer-le-monde.ip-compressor

Avec le Covid-19, nous sommes entrés au coeur d’une crise sanitaire mondiale qui est différente de toutes les crises de l’histoire de l’humanité en beaucoup de points. De nombreuses entreprises licencient en France et dans le monde : Renault supprime 4500 postes, Air France pourrait supprimer 7585 emplois d’ici deux ans, Airbus devrait supprimer 17 000 postes dont 5000 en France. Cependant à quoi faut-il s’attendre pour le monde du digital ? Les entrepreneurs du digital seront-ils les grands gagnants de cette crise ? Certains entrepreneurs pensent que le monde du digital va pouvoir aider à sortir de la crise, et nous allons en découvrir les raisons.

1) L’histoire du digital

Cette année 2020 est un bien triste anniversaire puisqu’elle marque l’année où la bulle immobilière a éclaté il y a 20 ans (crise des subprimes). Après l'effondrement de la soi-disant «nouvelle économie» à l’époque, il aura fallu près d'une décennie aux entreprises émergentes, les startup, pour regagner l'attention de leurs pairs.

Il est important de se remémorer quelques grandes étapes qui marquent le monde du digital :

  • 1991 : naissance du premier site web World Wide Web
  • 1994 : naissance du e-commerce, la société Netmarket effectue sa première transaction en ligne le 11 août 1994
  • 1998 : officialisation du classement des sites sur Google et ainsi naissance du référencement naturel ou SEO
  • 2002 : naissance des réseaux sociaux

De nombreux pionniers sont apparus durant toutes ces années, et bien qu’ils soient marginalisés, certains ont développé des activités dans le domaine du web et du digital. L'industrie est devenue très professionnelle au cours des deux dernières décennies. Au cours de cette période, les Français et en particulier les jeunes, ont repris un intérêt pour l'entrepreneuriat.

En France, une partie du Chômage et du Programme National de Prêt Garanti (PGE) permettent d'éviter les licenciements et les faillites liés à la crise sanitaire et son confinement. Nous pensons que le digital se remettra de cette crise en comptant la créativité et la flexibilité de cette nouvelle génération d'entrepreneurs, en complément des aides de l’état.

2) Le rebondissement probable des secteurs dans l’ère du numérique

Nous sommes en train de vivre le sixième épisode de l’histoire du digital, nous ne pouvons pas le deviner, mais nous pouvons imaginer la suite de la crise du Covid-19 à travers différents secteurs qui seront impactés face à cette situation.

a) Les secteurs liés à la technologie ont pu profiter du confinement

Dans un premier temps, nous avons pu analyser les domaines technologiques qui ont pu tirer pleinement parti du confinement. Nous avons constaté les évolutions de comportements face au télétravail, tant du côté des employeurs que des employés. Ainsi, certains secteurs ont pu tirer profit de cette situation. Nous retrouvons différents types de domaines comme par exemple :

  • Les solutions de support de bureau à distance
  • Les solution de visioconférence
  • Les outils de productivité
  • Les technologies liées à l'éducation
  • Les loisirs et les jeux vidéo
  • La cyber sécurité
  • Le commerce électronique ou e-commerce.

b) Les secteurs liés à la santé

Dans un deuxième temps, nous retrouvons le domaine de la santé qui va également jouer un rôle fondamental. Les entreprises du secteur qui ont souvent du mal à passer le stade du POC (preuve de concept) vont être de plus en plus sollicitées. Nous allons donc voir émerger les initiatives dans les Med Tech (les technologies au service du monde médical), tout comme dans les Bio Tech (l'alliance entre la science du vivant et des technologies), à la condition essentielle qu'elles obtiennent une homologation des autorités de santé.

c) Les secteurs liés à l’avenir

Enfin, certains domaines de l'avenir peuvent se stabiliser dans notre société grâce au confinement, mais le processus sera plus long.

Voici quelques exemples de secteurs :

  • les processus industriels
  • les parcs
  • l'énergie
  • la gestion des sites et l'optimisation de la traçabilité
  • la nutrition et l’agriculture
  • les technologies vertes dites « Green Tech »
  • l’immobilier et les villes connectés
  • la Fintech et InsureTech

Certains d'entre nous estiment que cette crise accélérera la transformation numérique des entreprises françaises, non seulement le CAC40 ou nos intermédiaires, mais aussi nos petites et moyennes entreprises. De même, nous attendons des changements numériques auprès de l’État.

3) Une possible relocalisation de nos besoins de production

Nous sommes cruellement conscients de notre dépendance non seulement à l'égard du secteur de la santé, mais à l'égard de la zone économique extérieure. En effet, le manque terrible de masques pendant le confinement en France a remis en question toute notre économie basée sur la mondialisation et la sous-traitance de la production à l’étranger. Par conséquent, nous pouvons espérer assister à la relocalisation de nos besoins de production au cours des deux prochaines années. Les startups qui ciblent les entreprises et impliquent la gestion ou l'optimisation des processus industriels, des parcs, des sites, de l'énergie, de la logistique, etc. vont pouvoir profiter de cette demande.

Comme tout le monde, nous espérons naïvement que le comportement des gouvernements, des entreprises et des consommateurs changera. En termes de consommation, cela peut être bénéfique de revenir au circuit-court. On peut également imaginer que certaines habitudes de consommation vont changer et favoriser le commerce de proximité.

La France est-elle entrée dans l'ère de la digitalisation accélérée ?

4) Les start-ups, nos héros ?

La numérisation a changé le monde ! Il ne fait aucun doute qu’elle participera à la transformation de l'ère post-Covid-19 dans laquelle nous sommes entrés. Partout dans le monde, les entrepreneurs se sont mobilisés pour apporter un soutien et des solutions aux gouvernements, laboratoires, hôpitaux, écoles, personnes isolées, entreprises et hommes d'affaires. Certaines personnes veulent se concentrer sur les efforts de chercheurs, d'autres utilisent l'intelligence artificielle pour simuler des protéines qui n'étaient pas connues jusqu'à présent, et d'autres se transforment encore en respirateurs de base qui font des unités de soins intensifs valvulaires.

5) Vers une ruralisation de la société française

Last but not least, cette crise a engendré un autre phénomène : l’exode urbain (déplacement des grandes villes vers la campagne). Ce phénomène est très probablement passager, mais on espère le voir se développer dans les prochaines années, et engendrer la naissance de nouveaux digital nomads ! Facilité par la technologie, le télétravail devrait permettre des désengorger les villes et de favoriser le développement des campagnes dans un objectif d'équilibrage du territoire.

Pour conclure, nous pensons que le digital peut réellement sauver une partie de cette crise, mais aussi changer les mœurs. Nous espérons une future digitalisation du pays et une démocratisation des digital nomads.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !